UN SITE BLINDÉ
DE BONNES IDÉES!

 
Vous êtes ici : Accueil > Les personnes agées > Seniors et cambriolages > De plus en plus de personnes âgées agressées - Le Figaro.fr

Revenir au thème Les personnes agées
Revenir au dossier Seniors et cambriolages

De plus en plus de personnes âgées agressées - Le Figaro.fr

© Le Figaro - publié sur Mr Securite le 03/07/2012

Par Christophe Cornevin
Mis à jour le 17/05/2010 à 08:14 | publié le 16/05/2010 à 08:13

 

Selon le rapport Courtial, remis à Brice Hortefeux, les seniors sont les cibles privilégiées des cambrioleurs. 

 


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie.

Prévisibles et inéluctables, l'augmentation de l'espérance de vie et l'arrivée de la génération du baby-boom à l'âge de la retraite sont au cœur d'un nouvel enjeu de sécurité. Quelques chiffres suffisent à s'en convaincre : à l'horizon 2050, un tiers de la population française sera âgé de plus de 60 ans et le nombre des plus de 75 ans aura triplé, pour passer à 11,6 millions de personnes. Autant de personnes vulnérables qu'il s'agira de protéger coûte que coûte.

Confronté à ce vertigineux pic du grand âge, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, dévoile ce lundi à Agnetz, dans l'Oise, une batterie de mesures visant à mieux sécuriser les seniors. Pour ce faire, il avait confié dès novembre dernier au député-maire de la commune, Édouard Courtial, le soin de mener une mission dégageant «des idées nouvelles et concrètes pour aider les personnes âgées, notamment seules, à vivre autrement que dans la crainte». «L'honneur d'une société, avait alors insisté l'hôte de la Place Beauvau, c'est de protéger ses aînés.» En janvier dernier, dans l'Oise déjà,un couple de retraités avait été poignardé dans son pavillon de Pont-Sainte-Maxence. Au terme d'une centaine de rencontres sur le terrain, le député de 36 ans, qui fut benjamin du Palais Bourbon, a établi un rapport explosif intitulé «Vieillir partout en sécurité, l'affaire de tous», que «Le Figaro» s'est procuré.

Brossant le portrait d'une population touchée par la dépendance physique et l'apparition de pathologies comme l'Alzheimer «à l'origine de 500 à 750 disparitions traitées annuellement par la Préfecture de police de Paris», Édouard Courtial déplore qu' «aucune enquête de portée nationale n'(ait) été menée sur la sécurité des personnes âgées». Lacune d'autant plus fâcheuse qu'il existe en la matière un authentique chiffre noir. En effet, les victimes «traumatisées par une agression sont réticentes à déposer plainte, d'abord par crainte des représailles, par souci de ne pas déranger ou par sentiment de culpabilité à rompre le lien familial en cas de maltraitance…». Pour les besoins du rapport, policiers et gendarmes ont donc fait tourner leurs bases de données pour livrer un état des lieux sans concession : les seniors restent les cibles privilégiées des cambrioleurs et des escrocs. À «l'incapacité à résister physiquement», «d'identifier les auteurs d'infraction» et la «crédulité excessive» s'ajoute «une série d'imprudences comportementales» comme la conservation de numéraires et de valeurs à domicile. Ou l'absence de précaution au moment de payer.

Faux agents EDF

Comme le révèle le document, «les deux tiers (67,1%) des vols par ruse commis à domicile par de faux agents EDF ou faux ramoneurs concernent les plus de 60 ans», soit 8 050 victimes en 2008. Près de 80% de nos aînés dévalisés ont plus de 75 ans ! Alors qu'ils ne représentent que 20% de la population, les seniors sont victimes de près d'un tiers (29%) des cambriolages d'habitations principales ou secondaires. Autre surprise que dévoile le rapport : le bond de 42,3% des escroqueries visant les plus de 60 ans depuis 2002, bien supérieur à l'ensemble de la population (+ 18%). Dans ce sombre registre, le nombre des seniors dont la confiance a été abusée a progressé dans la même période de 51,7%, tandis que les usages frauduleux de leurs cartes de crédit ont quant à eux littéralement explosé de 74%. Soit plus du double de la progression nationale. Enfin, les coups et blessures volontaires assénés aux plus de 60 ans ont augmenté de 45,4% depuis 2002.

Très fouillé, le rapport Courtial ne néglige pas non plus l'implication des personnes âgées dans les accidents de la circulation, insistant sur la «surexposition des plus de 75 ans, ayant le moins bénéficié de la baisse de la mortalité routière enregistrée depuis 2002» : cette classe d'âge a été endeuillée par 529 décès en un an. Par ailleurs, 37% des piétons renversés sont des septuagénaires ou octogénaires, contre 26% en 2002. L'accident survient souvent sur un passage piéton, occasionnant un traumatisme crânien. Enfin, la mission parlementaire a confirmé que c'est dans leur propre domicile que les aînés vivent le plus dangereusement : 68% des 550 000 accidents de la vie courante s'y produisent et 90% des décès sont dus à des chutes, coûtant la vie à quelque 10 000 anciens par an. Loin de vouloir alimenter de vaines polémiques, le rapport que remet Édouard Courtial à Brice Hortefeux offre une radioscopie quasi clinique d'une population vulnérable, afin de dégager des propositions concrètes. Le parlementaire emprunte à Claude Lévi-Strauss la conviction qu' «on juge une civilisation au sort qu'elle réserve à ses anciens».

Retrouvez cet article dans son integralité en suivant le lien suivant :
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/05/16/01016-20100516ARTFIG0022...

Actualités récentes
200 000 € de bijoux volés à une retraitée
15/06/2011
Le Parisen | 1660 vus | 0 com.

Articles associés

Votre enfant a-t-il déjà été victime de brimades à l'école?
Oui, au moins une fois
Oui, souvent
Non, jamais

 
© Copyright tous droits réservés MR SECURITE 2018

Contact | Mentions légales | Plan du site | Votre publicité sur ce site | Accès Rédacteurs | Réalisation : Danvin Création