UN SITE BLINDÉ
DE BONNES IDÉES!

 
Vous êtes ici : Accueil > Les métiers liés à la sécurité > Officier de gendarmerie
Le point sur...
Officier de gendarmerie

L’officier de gendarmerie est un chef militaire qui dispose de pouvoirs de police. C’est à lui qu’incombent la prise de décisions et le commandement, sa vocation consiste à mettre ses compétences au service du public. Voilà pourquoi un sens aigu de l’éthique lui est indispensable, de même qu’une grande disponibilité et une bonne capacité d’adaptation.

L’officier de gendarmerie est un partenaire institutionnel des autorités administratives et judiciaires, des élus et des représentants des citoyens français. 

Recrutement

Pendant longtemps, les officiers de gendarmerie étaient principalement recrutés par l’intermédiaire de l’école militaire de Saint-Cyr. Depuis que le Ministère de la défense nationale a décidé de diversifier le recrutement, les étudiants diplômés de l’université ont désormais accès au concours.

Les conditions d’accès au concours sont les suivantes : être de nationalité française, être âgé de 27 ans maximum au 1er janvier de l’année du concours et être titulaire d’un master (bac+5). Avec en moyenne 30 postes disponibles par an, cela fait beaucoup d’appelés pour peu d’élus.

Dans un premier temps, l’admissibilité se joue à l’écrit : épreuve de culture générale, synthèse de document, épreuve à option (géographie, histoire, sciences économiques, gestion, langue, chimie, biologie, physique, mathématiques, droit pénal, droit administratif, relations internationales, droit constitutionnel et libertés publiques…il y en a pour tous les goûts !).

Pour les admissibles au concours, l’affaire se corse un peu car c’est à l’oral qu’il faudra faire ses preuves pour sortir du lot : Tests de personnalité et entretien auprès d'un psychologue, épreuve de langue vivante étrangère, épreuve d’aptitude générale, épreuve de sport, épreuve sur l'organisation générale de la défense et de la sécurité intérieure.

Les admis incorporent l'École des officiers de la gendarmerie nationale à MELUN (77), pour une formation initiale et rémunérée de 2 ans.

SALAIRE ET FONCTIONS

La nature de son travail varie selon son expérience : il fait ses premières armes dans une unité opérationnelle (maintien de l'ordre, sécurité publique générale, sécurité routière, police judiciaire ou formations spécialisées de la gendarmerie). Au terme de cette période, le commandement d’une équipe lui est ensuite confié.

Des postes à haute responsabilité pourront lui être proposés en fonction de son mérite et des compétences acquises. Il pourra alors accéder à des missions, au sein d'organismes interministériels ou d'états-majors internationaux, interarmées ou régionaux.

Les officiers de gendarmerie sont amenés à travailler en étroite collaboration avec les autorités judicaires, administratives et militaires. Il peut aussi bien être affecté sur le territoire métropolitain qu’outre-mer, voire à l’étranger s’il le désire.

Ce métier peut être très varié. Ainsi, un officier peut occuper divers postes : des postes d'encadrement et de commandement en unité opérationnelle. Il peut aussi remplir les fonctions d'état-major ou de direction générale.

Un officier débutant gagne environ 1650 à 1800 euros bruts par mois, 

LES CONSEILS DE MR SECURITE

Les officiers de gendarmerie bénéficient d’un logement de fonction concédé à titre gratuit, par nécessité absolue de service. En outre, ils peuvent rendre leur retraite au bout 25 ans de service effectif, et ce avec des aides à la reconversion.

Le Master 2 Droit et stratégies de la sécurité proposé par l’université Panthéon-Assas est une, sinon « la » voie d’excellence pour les universitaires qui projettent de passer le concours d’officier.

© Copyright tous droits réservés MR SECURITE 2018

Contact | Mentions légales | Plan du site | Votre publicité sur ce site | Accès Rédacteurs | Réalisation : Danvin Création